Entreprises en difficulté

L’Institut propose diverses formations en droit des entreprises en difficulté s’adressant à un public varié. Découvrez ces formations en parcourant les pages ci-dessous :

Master 2 ALED Administration et liquidation des entreprises en difficulté

Le Master 2 ALED, Administration et liquidation des entreprises en difficulté anciennement DU – Diplôme Universitaire de Droit des Entreprises en Difficulté est une formation diplômante proposée en partenariat avec le Conseil national des administrateurs judiciaires et mandataires judiciaires (CNAJMJ) et la Caisse des Dépôts et Consignations.

Ce diplôme permet de devenir spécialiste de haut niveau en droit de la restructuration d’entreprises en difficultés. Accéder aux professions réglementées d’administrateurs et de mandataire judiciaires ou d’avocat.

Diplôme universitaire : Droit des entreprises en difficulté

Cette formation à distance est destinée aux personnes ayant une connaissance minimum du droit des affaires et une expérience dans le domaine des procédures collective : juges consulaires, avocats, mandataires et
administrateurs judiciaires, experts-comptables, huissiers, commissaires-priseurs, greffiers, juristes d’entreprise et étudiants.

Elle permet de maîtriser et de comprendre l’essentiel des concepts structurant le traitement tant amiable que judiciaire des difficultés pour appréhender l’environnement juridique de la restructuration des entreprises.

Certificats : Droit des entreprises en difficulté

Le pôle Droit des entreprises en difficulté propose plusieurs types de certificats destinés aux professionnels souhaitant renforcer leurs compétences dans des domaines clés du restructuring (et aux nouveaux dispositifs issus de la directive Insolvabilité par l’ordonnance n° 2021-1193 du 15 septembre 2021) ou leurs connaissances dans le droit français de la faillite

Les certificats, d’une durée de 30 heures réparties sur 3 mois répondent à un besoin pressant de professionnels de se spécialiser dans une branche précise du droit, appliqué aux procédures collectives.

La gestion de l’apprentissage des modules est entièrement autonome, permettant ainsi de concilier formation et vie professionnelle.