Avant-propos

Publié par Fanny Hartman

Chargée de mission à l'IEJ Jean Domat
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Le droit des personnes et de la famille et les droits fondamentaux nourrissent des liens particulièrement resserrés. Depuis une trentaine d’années, force est de constater une véritable pénétration constante des droits fondamentaux dans le domaine du droit des personnes et de la famille conduisant à la modernisation de la matière. Un tel renouvellement du droit des personnes et de la famille s’accompagne systématiquement de vifs débats et de controverses.

L’objectif du présent module est d’explorer les relations que le droit des personnes et de la famille entretient avec les droits fondamentaux à travers les évolutions les plus marquantes du droit positif. Les divergences d’intérêts et les conflits pouvant exister entre plusieurs droits sont, tantôt, résolus par la recherche d’un juste équilibre à atteindre entre eux, tantôt, par la primauté d’un intérêt ou d’un droit sur l’autre. Mais de telles solutions ne sont pas sans poser de difficultés à l’égard de la cohérence d’ensemble de la matière.

Le module s’adresse à l’ensemble des candidats à l’examen du CRFPA. Il intéresse les candidats ayant choisi le droit des personnes et de la famille, à l’écrit ou à l’oral, en leur offrant une synthèse détaillée de thèmes d’actualité à la fois essentiels et complexes de la matière. Et il constitue un outil précieux pour tout candidat reçu à l’épreuve du grand oral en lui mettant à disposition une analyse précise des interférences entre le droit de la famille et des personnes et les droits fondamentaux.

Comment citer cet article ?

F. Hartman, « Avant-propos », Le droit des personnes et de la famille à l'épreuve des droits fondamentaux présenté par l'IEJ de Paris 1, https:/​/​iej.univ-paris1.fr/​openaccess/​libertes-famille/​avant-propos/​ [consulté le 22/11/2017].

Article publié le 20/07/2016.
Dernière mise à jour le 20/07/2016.